Gluten : êtes-vous intolérant ?

Gluten : êtes-vous intolérant ?

Le gluten n’a pas bonne presse depuis quelques années. Cette protéine contenue dans des céréales comme le blé, l’orge, le seigle et l’avoine est accusée d’être responsable de nombreux troubles dans l’organisme. Il n’est cependant pas toujours facile de savoir si on développe réellement une intolérance face à cette protéine. Pourtant, de nombreux signes peuvent permettre de soupçonner une intolérance au gluten. On en parle ici.

Intolérance au gluten, des signes qui ne trompent pas

Cette maladie se manifeste par de nombreux signes. Si vous développez l’un des signes après ingestion d’une céréale riche en gluten, il est fort possible que vous soyez intolérant au gluten. Généralement, les personnes qui souffrent de la maladie cœliaque présentent des problèmes digestifs. Elles présentent certains troubles gastro-intestinaux comme la constipation, la diarrhée ou les maux d’estomac après leur repas. En dehors des problèmes digestifs, plusieurs autres symptômes peuvent indiquer une intolérance de votre organisme au gluten. En effet, la maladie peut également se manifester par :

  • une fatigue chronique
  • des maux de dents
  • une migraine
  • des affections cutanées
  • une dérèglementation du cycle menstruel chez la femme
  • des douleurs articulatoires
  • une perte de poids

À ces symptômes peuvent s’ajouter certains signes cliniques comme une carence en fer, une difficulté d’assimilation du calcium ou la présence de graisses dans les matières fécales. Si vous soupçonnez votre organisme d’être intolérant à cette protéine que l’on retrouve dans de très nombreux aliments, n’hésitez pas à vous rendre sur Intolerancegluten.com, vous y trouverez de nombreux conseils et solutions pour vivre sereinement avec cette maladie.

intolérance au gluten

Comment s’explique cette intolérance de l’organisme ?

L’origine précise de l’intolérance au gluten reste encore inconnue des scientifiques. Néanmoins, les hypothèses immunitaires et génétiques avancées par les spécialistes de la santé tiennent la route. L’intolérance au gluten est une maladie auto-immune. Encore appelée maladie cœliaque, elle se déclenche par la mauvaise assimilation de la gliadine, une protéine contenue dans le gluten. Ce dernier se trouve dans plusieurs céréales consommées au quotidien.

La mauvaise assimilation de la gliadine provoque des réactions inflammatoires et immunitaires de la paroi de l’intestin grêle. Les villosités de celle-ci disparaissent. Par conséquent, l’intestin grêle rencontre des difficultés d’assimilation des nutriments, des minéraux et des vitamines. Des anticorps propres à la maladie cœliaque s’installent et réagissent constamment contre tout nutriment contenant du gluten. Cette maladie va au-delà d’une simple allergie. Par ailleurs, certains facteurs comme le diabète pourraient favoriser l’intolérance au gluten.

Existe-t-il des traitements contre l’intolérance au gluten ?

Il n’existe actuellement aucun traitement médical de la maladie cœliaque. Néanmoins, l’adoption d’un régime sans gluten peut aider à prévenir cette maladie. Un changement d’alimentation peut aider toute personne chez qui l’intolérance au gluten n’a pas encore atteint un niveau avancé. Il existe déjà sur le marché des produits alimentaires sans gluten. Les aliments à éviter au maximum sont ceux à base de blé, d’orge, d’avoine et de seigle. Pour traiter l’intolérance au gluten, les aliments à base de riz, de millet, de teff, de soja et de sarrasin sont quant à eux à privilégier. Les compléments alimentaires anti-inflammatoires sont également à envisager, sans oublier l’apport en fer et en vitamine D.

L’intolérance au gluten touche de plus en plus de personnes aujourd’hui. Bien que la maladie se manifeste différemment chez les personnes atteintes, il existe des signes qui ne trompent pas. L’adoption d’un régime sans gluten à vie est le seul traitement actuellement efficace pour lutter contre les effets de cette maladie.

Vous aimerez aussi