metiers-mentale

Métiers du social : comment alléger la charge mentale ?

Dans le contexte professionnel, la notion de charge mentale est associée à quasiment tous les métiers. Les métiers du social sont toutefois les plus enclins à une forte charge mentale, au point où les personnes éprouvent parfois des difficultés à la gérer. Les métiers du social regroupent de nombreuses professions. Qu’il s’agisse d’une assistante sociale, d’un accompagnant éducatif et social ou d’un chargé d’insertion professionnelle, les situations rencontrées au quotidien font que les personnes exerçant ces métiers ont souvent une forte charge mentale et peuvent en souffrir. Il en est de même pour les aidants familiaux que ces travailleurs sociaux accompagnent au quotidien. Cet article vous propose une solution pour mieux gérer la charge mentale liée à une activité à forte implication émotionnelle.

Charge mentale et métiers du social, une cohabitation difficile

La charge mentale peut-être définie comme une situation où le mental humain est fortement mis à contribution et poussé dans ses derniers retranchements. En effet, lorsque vous décidez de mener une activité, le mental y joue un rôle important. Il mémorise, structure les pensées, émet des hypothèses, effectue des analyses, procède à des comparaisons. Ce processus peut se répéter à plusieurs reprises, le sollicitant plus que d’habitude et créant la charge mentale.

Selon les activités des personnes, plusieurs causes peuvent justifier une charge mentale élevée. Dans le cas des aidants familiaux, il faut déjà remarquer toutes les dimensions qu’implique ce rôle. Il suppose un engagement personnel, un certain manque de temps, de la fatigue, du stress, ainsi qu’une implication émotionnelle et affective. Autant de facteurs qui, s’ils sont mal gérés, augmentent le risque d’épuisement et d’isolement chez les aidants.

La sophrologie pour aider les aidants

Les personnes exerçant un métier du social ont la possibilité de s’inscrire à une formation en sophrologie afin d’accompagner les aidants familiaux dans leur gestion de la charge mentale et du stress.

Qu’est-ce que la sophrologie ?

La sophrologie est une approche psychocorporelle qui vise à créer une harmonie, un équilibre entre le corps mental, le corps émotionnel et le corps physique. Plus simplement, il s’agit d’une thérapie de relaxation qui aide les personnes à retrouver un sentiment de bien-être et à restaurer l’équilibre affecté par une forte charge mentale. À la faveur de la sophrologie, vous parvenez à un état de détente profonde.

En pratique, le sophrologue emploie plusieurs méthodes pour vous faire bénéficier des bienfaits de la sophrologie. Des mouvements dynamiques aux exercices de visualisation positive, en passant par la décontraction musculaire et les exercices de respiration, la formation en sophrologie est une précieuse aide pour les personnes accompagnant les aidants familiaux dans leur rôle.

La formation en sophrologie est-elle fiable ?

En tant que professionnel du social, vous pouvez être rassuré quant à la qualité et aux mérites de la formation en sophrologie. Si vous choisissez une école de sophrologie novatrice, vous pourrez bénéficier d’un accompagnement sérieux, d’une pédagogie qui vous permettra d’aider les aidants familiaux à sortir rapidement de leur délicate situation et à retrouver le goût de la vie.

La formation est dispensée par une équipe expérimentée, avec une approche pédagogique axée sur le partage de connaissances. Au-delà d’être bienveillants et de comprendre la charge mentale à laquelle vos partenaires font face en tant qu’aidant, les formateurs en sophrologie sont des personnes qualifiées, particulièrement pédagogues et à l’écoute.

Le côté novateur de la formation en sophrologie est qu’elle prend en compte des outils complémentaires comme le Process communication, la formation PNL et la formation à l’EFT.

La sophrologie, la lueur d'espoir dans la quotidien stressant des aidants familiaux

Que vous apporte une formation en sophrologie ?

En suivant la formation en sophrologie, vous saurez aider les aidants familiaux que vous accompagnez au quotidien à mieux gérer la charge mentale qu’induit leur rôle. Mieux, une telle formation peut vous permettre d’anticiper certaines situations.

Capacité de recul

Le rôle d’aidant n’est pas facile. C’est d’ailleurs ce qui justifie ce qu’il génère comme charge mentale. En effet, s’occuper d’une personne âgée ou proche au quotidien est émotionnellement épuisant et peut susciter des réactions excessives vis-à-vis de cette dernière. Pour éviter cela, la formation en sophrologie vous aidera à accompagner ces aidants dans leur prise de recul. Grâce à vous, ils pourront mieux maîtriser leurs nerfs et contenir leur colère. Elle contribue à restaurer leur calme, de sorte à faciliter leur relation avec l’aidé.

Une adaptation plus aisée

En outre, la sophrologie aide les aidants familiaux à développer une facilité d’adaptation aux difficultés inhérentes à leur rôle. Ils arrivent mieux à comprendre les réalités de l’aidé, à lui fournir un meilleur accompagnement. Au bénéfice de la sophrologie, ils appréhendent plus objectivement toutes les situations associées à la vie du proche aidé et à l’évolution de son état.

Restauration de l’harmonie du corps et de l’esprit

La sophrologie permet de retrouver l’équilibre mental et émotionnel. La personne est plus en harmonie avec son corps et son esprit. Elle s’autorise désormais à effectuer une action pour elle-même. Il lui est plus facile d’être dans l’instant présent et d’en profiter, d’accueillir ses émotions et de récupérer physiquement.

D’autres mérites

La sophrologie permet en outre de baisser le niveau de stress, de retrouver un sommeil de qualité, d’effectuer des pauses physiques et mentales dans la journée, de retrouver le plaisir d’un bon repas, de libérer les tensions de la journée et de prendre du temps pour soi.

Vous aimerez aussi