picture-geobiologue-travail-outils-quels

Quels sont les outils de travail du géobiologue ?

Saviez-vous que la présence d’un pylône de téléphonie, d’un transformateur mal placé ou encore de fils électriques souterrains peut altérer la santé d’un être ? Aujourd’hui, nous utilisons un grand nombre d’appareils de haute technologie : des appareils mobiles aux appareils électroménagers, en passant par les différentes machines électriques que nous utilisons au quotidien. Certes, ces technologies modernes nous facilitent véritablement la vie. Néanmoins, elles peuvent altérer l’harmonie de nos lieux de vie et ainsi réduire les vibrations qui y règnent. Baguette, outils de géobiologie modernes… Le géobiologue utilise une grande variété de ressources pour diagnostiquer ces ondes subtiles. On vous en dit plus dans les paragraphes qui suivent.

En quoi consiste la géobiologie ?

La géobiologie est une discipline qui consiste à identifier les perturbations énergétiques et à les changer positivement. Le plus souvent, elle est liée à l’habitat et donc aux humains. Il n’empêche que dans certains cas, elle peut aussi s’appliquer aux animaux. Selon les géobiologues, les énergies qui circulent dans chaque zone d’habitation varient sensiblement. Elles peuvent être favorables ou défavorables au bien-être de l’homme. Si elles sont déréglées, elles peuvent produire des effets néfastes sur la vie des habitants qui y résident. D’où la naissance de la géobiologie.

Cette pratique permet en effet de :

  • étudier les perturbations défavorables à une vie harmonieuse de l’homme
  • identifier la source de ces perturbations
  • trouver la solution la plus adaptée pour les changer en des énergies positives

Pour exercer pleinement son métier et mener à bien ses missions, le géobiologue doit maîtriser plusieurs techniques. Il est également impératif qu’il utilise des outils spécifiques.

outils du géobiologue

Quels sont les outils historiques d’un géobiologue ?

La plupart des instruments utilisés par les géobiologues que vous trouverez sur lesbaguettesdusourcier.fr, sont intimement liés à la radiesthésie. Ils permettent de percevoir les radiations émises par des éléments perceptibles ou invisibles dans les zones à étudier. Grâce à l’utilisation de ces outils historiques, les géobiologues peuvent les rendre manifestes. Plus concrètement, cette catégorie rassemble les outils liés à la biosensibilité.

Les baguettes

Les géobiologues utilisent une baguette pour amplifier un signal subtil pressenti par le corps. En effet, l’homme est doté d’une certaine sensibilité lui permettant de détecter les phénomènes qui se passent autour de lui. Votre corps est donc capable de percevoir et de ressentir ce qui se passe dans une zone donnée. En utilisant des baguettes de sourcier, le géobiologue détecte facilement la présence des énergies circulant dans les lieux où il se trouve. Il peut s’agir de perturbations électro-magnétiques, de charges énergétiques négatives ou encore de perturbations liées à des cours d’eau souterrains.

Les baguettes restent de loin les outils de géobiologie les plus anciens. Les baguettes étaient autrefois faites d’une branche de coudrier ou de noisetier. Elles permettaient aux sourciers de :

  • localiser une source d’eau
  • connaître le sens du courant
  • détecter la présence de minerais

Aujourd’hui, presque toutes les baguettes de sourcier sont en métal (cuivre, laiton, etc.). Il est possible de suivre une formation afin d’apprendre à s’en servir.

Les radmasters

Les radmasters sont aussi connus sous le nom de « baguettes coudées » ou « baguettes parallèles » . Ils sont composés de deux tiges métalliques en angle droit de 3 à 4 millimètres de diamètre. Pour les utiliser, il faut les tenir par les poignées, parallèles et une dans chaque main. Ce sera en fonction des positions des branches (croisées ou écartées l’une de l’autre) que le sourcier déterminera le phénomène sur les lieux.

Le pendule

Le pendule permet de localiser un point précis depuis un simple plan ou une photo. Il sert également à matérialiser les perceptions reçues par le corps. Ayant connu un grand succès dans les années 1720, cet instrument figure parmi les outils privilégiés des sourciers expérimentés. Il est très facile à transporter et à manier.

Le pendule se décline en différentes matières et en différentes formes. Sur le marché actuel, vous trouverez donc :

  • des pendules en métal
  • des pendules en bois
  • des pendules en minéraux naturels
  • des pendules cylindriques
  • des pendules coniques
  • des pendules sphériques

Autre information essentielle à savoir : il existe trois manières de tenir un pendule :

  • soit en le pinçant entre le pouce et l’index, le fil tendant devant les doigts
  • soit en créant une boucle avec le fil, la paume tournée vers le ciel et l’index glissé dans la boucle
  • soit en pliant tous les doigts et en tenant le pendule entre le pouce et l’index

Le géobiologue se basera sur le mouvement du pendule pour déterminer la présence ou non d’énergie. Pour faire simple, s’il tourne dans le sens de l’aiguille d’une montre, cela signifie « oui ». S’il tourne dans le sens contraire de l’aiguille d’une montre, cela signifie « non ».

outils de travail d'un géobiologue

L’antenne de Lecher

L’antenne de Lecher doit son nom au physicien autrichien Ernst Lecher. Elle a été par la suite mise au point par le physicien allemand Reinhard Schneider. Il s’agit d’un instrument de radiesthésie plus moderne et plus sophistiqué que les baguettes et les pendules.

L’antenne de Lecher se présente comme un des outils les plus adaptés pour impliquer l’intervention de la sensibilité de l’homme. Son principe de fonctionnement est relativement simple à comprendre : le corps devient l’antenne amplificatrice des émissions des radiations. Cet outil permet donc de repérer, de localiser et de distinguer les vibrations radiesthésiques.

En forme de T, l’antenne de Lecher est constituée de deux branches qui se tiennent entre les mains, ainsi que d’une boucle de deux fils sur laquelle un curseur détecteur se déplace. Ce dernier est muni d’une échelle millimétrée. Le géobiologue utilise ce dispositif afin de mettre en évidence des phénomènes telluriques. On fait plus précisément allusion aux phénomènes paranormaux, aux failles, aux réseaux Curry ou Hartmann et aux cours d’eau souterrains.

Quels sont les outils électroportatifs du géobiologue ?

Les outils électroportatifs regroupent les dispositifs conçus pour des utilisations en laboratoire, mais qui sont désormais accessibles aux professionnels. Ils se démarquent par :

  • leur taille de plus en plus réduite
  • leur légèreté
  • leur performance
  • leur facilité d’utilisation

Les outils électroportatifs les plus privilégiés par les sourciers expérimentés sont les mesures de champ. Ils s’en servent principalement pour détecter des ondes dans les champs électromagnétiques.

Vous aimerez aussi